• Tag Archives police
  • Concert à Lille : l’extrême-droite et la police main dans la main contre les antifascistes

    Sheryo AFA

    Hier plus de 300 personnes ont assisté au concert de rap en soutien à l’Action Antifasciste qui se déroulait au Resto Soleil. Slimane, LAX, Tonio, Sheryo et La Jonction ont assuré leurs sets jusqu’au bout de la nuit. Gros son et grosse ambiance.

    Cependant, une attaque a été perpétrée en marge du concert par quelques nazillons provocateurs, vite secondés par la police.

    Le tristement célèbre Claude Hermant (ex dirigeant de la Maison Flamande, proche de Serge Ayoub et de son organisation 3ème Voie – dissoute suite à l’assassinat de Clément Méric -, ex du service de sécurité du Front National, ex mercenaire au Congo…) accompagné d’une dizaine de nervis d’extrême-droite ont attaqué des spectateurs se rendant au concert rue Solférino. Hermant n’a pas hésité a tirer au flash ball sur ces spectateurs et sur des passants, en pleine rue, sous les yeux complaisants de la police.

    Suite à cette agression, un groupe de militants antifascistes est intervenu devant « la frite rit » (le commerce qui a servi de base arrière aux fascistes et dont Hermant est le gérant) afin de porter secours à ces spectateurs. Les fascistes, débordés, ont alors pu compter sur la collaboration active de la police : Hermant et son groupe ont à nouveau fait usage d’armes sur la voie publique (flash ball, bombes lacrymogène) et la police, sur demande du groupe de nazillons, a chargé les antifascistes à coups de matraque et de gaz lacrymogène. Quelques interpellations sont à déplorer.

    Tout le reste de la soirée, Hermant (qui appelle les flics par leurs prénoms) tournait aux alentours du concert dans une voiture de police.

    La connivence entre la police et les fascistes lillois n’est plus à démontrer. Déjà en 2009 la police avait communiqué les noms et adresses de 26 anarchistes à Claude Hermant en toute impunité.

    Hier, l’association entre la police et les groupuscules fascistes a encore franchi un stade : ils collaborent désormais ouvertement et montent des attaques communes contre les antifascistes.

    Liberté pour les camarades interpellés !

     

    Article publié par http://luttennord.wordpress.com/ a lire également sur Claude Hermant.

     



  • [Suisse] Un policier genevois sous enquête pénale pour son apologie du nazisme

    Une procédure pénale et administrative a été ouverte mercredi à l’encontre d’un policier genevois qui a manifesté sur les réseaux sociaux ses sympathies pour Hitler et le régime nazi.

    La police genevoise a confirmé mercredi l’information révélée par 20 Minutes selon laquelle un de ses agents affichait sur les réseaux sociaux sa sympathie pour Hitler et le régime nazi. Une procédure pénale et administrative a été ouverte.

    Sous le pseudonyme « Hussard Noir », le policier a célébré la nomination d’Adolf Hitler à la Chancellerie d’Allemagne le 30 janvier 1933 en publiant sur Facebook, le 30 janvier 2013, le message suivant: « Le commencement de tout… Joyeux anniversaire à notre Empire ». Il a aussi publié une image de Hitler bébé ou encore un « selfie » devant un drapeau de la marine du IIe Reich.

    Lire l’article complet.

    Entre complicité et laisser faire

    On se souvient de la fête de la musique en 2012 quand des néo-nazis avaient attaqué la scène alternative aux Bastions. Après avoir poignardé le chanteur d’un groupe punk, un néo-nazi c’est fait arrêter par la police qui le laissa partir, non sans lui avoir rendu son couteau, pour être arrêté ensuite trois jours plus tard.

    On peut être sur que le néo-nazi a utilisé ces trois jours de répi afin de contacter un avocat, fabriquer un alibi et “nettoyer” son domicile.

    Lors de cette affaire, la police tout comme la presse avait tenté d’occulter le caractère politique de l’agression en réduisant les faits à une rixe entre jeunes.

    Le premier, mais sûrement pas le dernier

    Lire le communiqué de RAGE.

    rage