• Enquête sur les réseaux russes de la famille Le pen

    Les Le Pen – Jean-Marie, puis Marine et Marion – ont toujours cultivé contacts et amitiés en Russie. Le FN est la tête de pont du régime de Poutine en France. Avec quelles contreparties ?

    C’était le 12 juin dernier, dans un salon du « bunker », l’ambassade de Russie à Paris. Zakouskis et vodka glacée pour célébrer la fête nationale, l’ambiance est chaleureuse, et la salle, bondée. Malgré l’annexion récente de la Crimée, le gratin diplomatique est là, des artistes et des hommes d’affaires français aussi.

    Soudain, une porte s’ouvre, une rumeur enfle. Marine Le Pen et sa nièce Marion, la jeune députée FN, s’avancent, en majesté. Le truculent ambassadeur Orlov les accueille d’un sourire complice. Ces derniers temps, ils se sont souvent rencontrés en privé, mais c’est la première fois que les Le Pen et l’émissaire de Poutine en France s’affichent ensemble.

    C’est une alliance politique majeure qui s’est nouée dans la discrétion. Elle peut changer la face du Vieux Continent. Depuis plusieurs mois, le Kremlin mise sur le Front national. Il le juge capable de prendre le pouvoir en France et de renverser le cours de l’histoire européenne en faveur de Moscou.

    Loin des regards, les dirigeants russes multiplient les rencontres avec les leaders du parti d’extrême droite, eux-mêmes ravis d’être enfin courtisés par une grande puissance.

     

    Lire l’article complet.

     

    poutine-fn



  • [Orléans] Une entreprise de pompes funèbres vandalisée par des racistes

    À Orléans La Source, le local de Muslim assistance (une entreprise de pompes funèbres située 3, rue Bossuet) a été victime d’un saccage ce week-end.

    Michel Ricoud, conseiller municipal et général PCF, s’est dit consterné à la vue « des papiers déchirés, des ordinateurs vandalisés et des tags absolument immondes inscrits sur les murs ». Croix gammée, croix celtique nazie, insultes racistes sont évoquées.

     

    Source : www.larep.fr/loiret/actualite/2014/10/27/vandalisme-et-tags-racistes-sur-une-entreprise-musulmane_11197775.html

     

    orléans



  • 17 octobre 1961: entretien avec Maurice Rajsfus par La Horde

    Vieux compagnon de route de différents mouvements antifascistes, que ce soit à Ras l’Front dont il sera longtemps le président « caché » (c’est-à-dire celui qui se retrouve devant les tribunaux !), ou auprès de la mouvance Scalp – No Pasaran – REFLEXes (il tiendra tribune pendant plusieurs années dans le mensuel No Pasaran, et une vidéo d’entretien sortira aux éditions Reflex), Maurice Rasjfus a été de toutes les luttes antiracistes et anticoloniales. Il est aussi le créateur et principal animateur de l’Observatoire des Libertés Publiques (OLP) aujourd’hui en sommeil après plus de 20 ans d’informations sur les bavures et la répression policières. C’est pour toutes ces raisons que nous souhaitions l’entendre sur le 17 octobre 1961, interview qui complétera celle réalisé la semaine dernière d’Adolfo et Leïla Kaminsky.

    rajsfus

    Lire l’article sur La Horde.

    Que fait la police ? Le site de l’Observatoire des Libertés Publiques.

     



  • [Belgique] Incendie criminel au domicile d’un membre de NS-Wallonie

    Le feu a pris avant 5H00 du matin au domicile d’un membre d’un groupement néo-nazi, le NS-Wallonie, rue Maréchal Foch, à Engis. Formé de quelques individus, ce groupuscule est mené par un Engissois, ancien membre du service de sécurité interne du Front nationale belge.

    Lire l’article complet.



  • [Belgique] un ex-néo-nazi arrêté dans le cadre de l’affaire des tueurs du Brabant

    Michel Libert, un ancien dirigeant de l’organisation clandestine d’extrême droite Westland New Post (WNP) a été interpellé dans la matinée à son domicile en région bruxelloise, précise la chaîne publique. L’homme, un ancien sous-officier de l’armée belge et ex «numéro 2» du WNP, avait déjà été entendu à plusieurs reprises en tant que témoin, mais jamais comme suspect. Il avait notamment reconnu avoir organisé des «repérages» aux alentours de grands magasins.

    Lire l’article complet.



  • Inform’action : pour en finir avec Renaud Schira (et ce qui tourne autour)

    Compléments et illustrations de l’article de La Horde Inform’action : le conspirationnisme au prétexte de l’info alternative

    Parce que ce genre de merde est une gangrène, l’antithèse de la critique sociale, un leurre pour gogos et un vecteur actif de diffusion de propagande d’extrême droite.

     

    Commençons par le début : d’où ce sort ce machin, Inform’action ?

    Inform’action est un projet porté par Renaud Schira, né chez Etymon.

    Capture du 2014-04-26 11_35_46

    etymon2

    Etymon est une association initialement créée par Boris Wahl, un « entrepreneur solidaire » ayant prospéré sur le créneau du vélo à destination des urbains des classes favorisées.

    wahl

    boris

    (J’ai cherché à quoi se référait le qualificatif « solidaire » accolé à entrepreneur mais je n’ai pas trouvé, si vous avez une piste, merci de laisser un commentaire.)

    En parcourant le document suivant, on peut rapidement se faire une idée de l’état d’esprit qui animait le fondateur d’Etymon : je vais appeler ça le capitalisme-washing, si ça ne vous dérange pas.

    etymon source : http://blogs.univ-tlse2.fr/cerises/files/etymon/etymon.pdf

    Extrait :

    Financeurs :
    Ce projet a été rapidement soutenu par le Conseil Régional Midi-Pyrénées, la Caisse des Dépôts et
    Consignations, la DDTEFP de la Haute-Garonne et la Fondation Caisse d’Epargne. Le secrétariat d’Etat à
    l’économie solidaire est venu plus tard pour consolider cette expérience. Les conventions avec l’ANPE et le
    Conseil Général de la Haute-Garonne ont été signées en 2003.
    La fondation Védior Bis a abonder en 2003, le fonds de soutien.

    Au passage, la même source très officielle nous donne des billes sur movimento qui fût sans doute les prémisces du business de Boris Wahl sur le vélo.

    http://blogs.univ-tlse2.fr/cerises/files/movimento/movimento.pdf

    Maintenant que le décor est planté, regardons de plus près les projets « solidaires » que porte Etymon.

    En vrac et dans le désordre on y trouve parmi tout un tas de trucs tendance new-age :

    • un coach en « psychosynthèse »
    • une asso qui « favorise l’autonomie personnelle » mais « soutenue financièrement par l’État (DREAL, DRAAF, ADEME), la Région Midi-Pyrénées, la Mairie de Toulouse et le Conseil Général de la Haute-Garonne » (sic)
    • un cabinet de conseil en stratégie, gestion, marketing
    • une asso de médecine traditionnelle chinoise à destination des petits enfants
    • une facilitatrice en Art-thérapie qui t’aidera à explorer ton être dans le fond
    • une asso qui propose des pratiques énergétiques et méditatives pour la libération de l’expression de soi pour accéder à l’épanouissement de votre être et le développement de votre énergie créative
    • une sophrologue et coach en bien-être par la naturopathie et réflexologie plantaire

    Bref, allez voir par vous même, certains sont vraiment gratinés.

    En trois clics à peine vous pourrez constater que certaines pratiques proposées par les apprentis gourous de chez Etymon se sont faites allumer comme étant des dérives relevant de l’endoctrinnement sectaire.

    Et au milieu de foutraque ésotérique tendance écolo-citoyenniste, on trouve donc Inform’action.

    La Horde a bien résumé le truc, ce site qui prétend « ré-informer » fonctionne en mélangeant tout et n’importe quoi, pour atteindre le sommet du n’importe quoi.

    Nous avons eu la désagréable surprise de voir récemment un article d’un des blogs d’antifa-net.fr repris chez eux, nous mélant donc à leurs saloperies. Ils n’ont pas voulu retirer l’article, repris par un très détestable Iframe, nous piquant donc de la bande passante en faisant de l’audience sur un de nos contenus. Un subterfuge technique déployé par un des administrateurs d’antifa-net.fr les a cependant contraint à mettre cet article hors-ligne.

    Renaud Schira et sa clique réfutent les faits énoncés dans l’article de La Horde, conspirationnistes, ils ne comprennent pas, confusionnistes non plus.

    Renaud Schira est bel et bien l’exemple type de ce que représentent ces deux qualificatifs, démonstration :

    sandra

    Chère Sandra Noisette, on va allumer la lumière, le conspirationnisme c’est ça :

    Capture du 2014-10-19 16:34:38

    Capture du 2014-10-19 16:26:25

    Capture du 2014-10-19 16:31:55

    Ici du conspirationnisme antisémite :

    Capture du 2014-10-19 16:36:49

    Et ça, au-delà du sexisme, c’est un soutien au suprémaciste blanc Vincent Vauclin qui vient de s’illustrer en allant coller sur des antennes CAF des affiches « Les notres avant les autres » (Sous-entendu nous les blancs)

    Capture du 2014-10-19 16:34:18

    Un peu de propagande pour un type qui massacre son peuple :

    Capture du 2014-10-19 17:42:41

    Soutien à ce fumier de Collon, que certains prennent encore pour un gauchiste, qui pioche chez les négationnistes pour parler d’Israël, mercenaire de la propagande qui tente de faire passer des bourreaux pour des résistants :

    Capture du 2014-04-26 11_42_48

    Le confusionnisme, c’est tout mélanger, comme poser un message comme ça :

    Capture du 2014-10-19 16:27:17

    mais bosser avec un groupuscule d’extrême droite :

    Capture du 2014-10-19 16:21:35

    « liker » un groupe antifa ou anar mais aussi meta tv :

    Capture du 2014-10-19 16:20:32

    Et le n’importe quoi, c’est combattre le système en étant porté par un organisme subventionné par les collectivités territoriales.

    La « psychiatrisation » de l’adversaire est sans doute une solution de facilité mais de le cas de Renaud Schira, on peut légitimement se poser des questions sur son équilibre mental.

    On peut aussi se poser des questions sur les subventions accordées à Etymon, vitrine pour gourous barrés et levier du succès d’un organe de propagande merdeuse comme Inform’action.



  • Clément Lorillec, les antifas ne t’oublieront pas

    lorillec1

     

    lorillec
    Pour tout savoir sur Clément Lorillec, utilisez votre moteur de recherche préféré, toute sa vie est sur le net.
    Vous constaterez sans surprise qu’il patauge allègrement dans ce que les poubelles du web contiennent comme merdes rouges-brunes qui n’ont plus rien de rouges depuis longtemps.

     

    EDIT :

    Clément Lorillec, agent contractuel, catégorie B, de la mairie de Bagneux…


  • Massacre du 17 octobre 1961 : interview d’Adolfo et Leïla Kaminsky par La Horde

    Le 11 janvier 2014, nous avions organisé, au cinéma La Clef à Paris, une rencontre avec Adolfo Kaminsky, qui, en fabriquant des faux papiers, a sauvé de nombreux Juifs et résistants pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui poursuivit après la guerre son travail en se mettant au service de luttes de libération nationale, dont celle pour l’indépendance de l’Algérie. Nous avions alors sympathisé, nous promettant de nous revoir pour prolonger la rencontre. À l’approche de la date anniversaire du massacre du 17 octobre 1961, nous avons demandé à Adolfo et à sa femme Leïla de bien vouloir nous faire partager leur expérience et leur analyse de la mémoire de cette date. Parallèlement, nous avons demandé à Maurice Rajsfus, militant antifasciste de toujours et contemporain d’Adolfo, de faire de même : sa contribution sera publié d’ici deux ou trois jours, en prolongement de la commémoration de cet événement majeur.

    A lire sur La Horde.

    arton1825



  • Résistons ensemble : n° 134 octobre 2014

    Bonnet blanc, blanc bonnet ?

    D’abord il y a l’égorgement filmé des otages. Ces images minutieusement mises en scène qui brûlent la peau. Puis une grande « fraternité » ,non moins savamment orchestrée ,des pays va-t-en-guerre. Des États autocrates comme l’Arabie Saoudite, ex-financeurs des « jihadistes » et des grandes puissances « démocratiques » occidentales, avec en prime Bachar el-Assad, le dictateur syrien qui, d’ennemi d’hier devient tout à coup un allié tacite et précieux. Quel attelage puant.
    On nous sert, une fois de plus, le plat de la « défense de la démocratie contre la barbarie ».
    Sauf qu’il y a triche. Des deux côtés. Les « jihadistes » de l’« État islamique » ne sont pas des combattants anti-impérialistes, mais des assassins dingues qui camouflent leur soif de pouvoir par une appropriation frauduleuse de l’Islam. Les peuples opprimés n’ont rien à gagner avec à eux.
    Quant à la coalition en guerre, elle défend ses propres intérêts, chacun veut refaire les frontières de l’Iraq, de la Syrie… à sa sauce et s’accaparer de riches champs pétroliers.
    Cette guerre ne servira à rien qu’à massacrer encore plus de civils et à renforcer encore plus l’emprise des jihadistes. Faux ? En Afghanistan, au bout de plus de 10 ans de guerre et le massacre de milliers de civils par les américains et leurs alliés, les talibans sont plus forts que jamais. On ne voit pas pourquoi cela changerait cette fois-ci.
    Et pour la France ? La guerre en cours pousse déjà des centaines de jeunes en quête d’idéal, mais séduits par des idées inhumaines à se mettre sous la coupe de ces faux prophètes. Mais il y a plus grave. Le pouvoir se sert de sa « croisade » pour justifier une nouvelle loi « antiterroriste » (la 16ème depuis 1986), votée par la gauche comme par la droite. Contre ? Pratiquement personne. Pourtant cette loi n’aura aucune autre efficacité que de s’en prendre encore davantage aux libertés démocratiques de nous tous. Souvenons-nous, le fichage ADN qui avait été introduit sous le prétexte de lutter contre les pédophiles. Résultat des courses : aujourd’hui tout ce qui bouge est fiché ADN.
    Bonnet blanc, blanc bonnet ? On ne portera les drapeaux ni de l’un, ni de l’autre.

    Lire la suite ou télécharger le bulletin sur http://resistons.lautre.net/spip.php?article543