coup de gueule

Ces derniers temps, je me suis heurté à des camarades, qui se réclament anarchistes, communistes, et tout naturellement antifascistes, ces « camarades », loin de correspondre a toutes ces qualifications politiques, propageaient et propagent toujours le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’antisémitisme et l’islamophobie, ce genre de choses est courante en milieu militant et ces oppressions doivent, partout et toujours être combattues.

Les « camarades » en question, pourraient tout simplement être mis à l’écart, rien de plus simple, mais voilà, il se trouve que dans le milieu militant, les oppresseurs sont protégés, les opprimés doivent se taire et subir.

C’est, pour moi et pour beaucoup de camarades, parfaitement intolérable, je me prépare donc, à dire adieu, à tout les « camarades » racistes, sexistes, homophobes, antisémites, islamophobes et complotistes ainsi qu’a ceux qui les protègent.

Il n’y aura jamais de tolérance de ma part, envers les oppresseurs, il est, je pense, temps de remettre en cause les oppressions et les oppresseurs en milieu militant.

A quoi bon se dire anarchistes, communistes et antifascistes si nous tolérons les oppresseurs et les oppressions dans nos rangs? Si nous ne dégageons pas les oppresseurs de nos rangs, alors, nous ne valons pas mieux, que les fascistes.


2 Responses to coup de gueule

  1. Lorsque j’ai lu ton billet pour la première fois, je n’y ai rien compris. Je navigue dans le milieu antifa depuis trop peu de temps, et assimile au fur et à mesure depuis quelques mois ce que je lis, vois, entends… et ne suis pas toujours sûr d’avoir tout compris, malgré je pense des capacités d’adaptation et d’assimilation plus que correctes. Cependant, depuis peu, je vois d’étranges choses se passer, notamment sur facebook, où mon compte a été supprimé x fois. Et lorsque les gens pensent que je ne n’y suis plus, ils se lâchent un peu trop… Aussi, autant en lisant ton billet du premier coup, je n’y comprenais rien, d’autant plus que tu n’y nommes personne ni aucun groupe (ce qui est tout à ton honneur), autant aujourd’hui, après mes expériences récentes, je pense que ce que tu dis est vrai. Faisons le ménage. Ensemble. Je peux aider, j’ai quelques références et exemples moi aussi…. Mais seul, on n’avance pas. Fais passer à nico, en qui seul j’ai confiance.

    • ayant déjà subi du harcèlement, jamais je ne nommerai les gens avec qui j’ai eu des embrouilles, y’a eu u début de réactions de certains parisiens pour la critique

      http://www.fichier-pdf.fr/2015/08/03/lcqv/preview/page/1/

      d’autres refusent toujours d’admettre le racisme, le sexisme, l’homophobie et l’antisémitisme en milieu militant (je parle même pas du complotisme)
      pour tes problèmes sur facebook ça va finir par se régler t’inquiète pas, une des pages qui te harcelais a cessée d’exister